Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Albertosaurus
Fiche d'identité
Classification
Ordre : Saurischiens
Sous-ordre : Théropodes
Infra-Ordre : Tétanuriens
Division : Coelurosauriens
Sous-Division : Arctrométatarsaliens
Famille : Tyrannosauridés
Période
Crétacé Supérieur (de -83.50 ma à -65.00 ma)
Dimensions
Longueur : 8 à 9 m
Hauteur : 4.5 m
Poids : 1.8 à 2.5 tonnes




© JP Institute

L'Albertosaurus est un autre Tyrannosauridé d'Amérique du Nord. Tout comme le Tyrannsoaurus, il a eu une histoire assez "tourmentée". Deux crânes incomplets de grands théropodes furent découverts sur le gisement de la Red Deer River, dans l'Alberta vers 1890. Ils furent d'abord attribués à Laelaps par E.D. Cope, en 1892. Par la suite, Lawrence Lambe les rapporta au genre de Marsh, Dryptosaurus. Ces deux genres étaient fondés sur un matériel insuffisant. En, 1905, les restes des grand théropodes furent révisés par H.F. Osborn. Dans une publication Scientifique, il attribua encore un autre nom à ces fragments : Albertosaurus Sarcophagus. Tout fini par s'éclaircir en 1913 lorsque C.H. Sternberg découvrit, près de Berry Creek sur la Red Deer River, un squelette de grand dinosaure théropode en excellent état. Les restes comprenaient un très beau crâne, légèrement écrasé, ainsi que la plus grande partie du squelette, dont le membre antérieur. En 1914, ce spécimen fut nommé Gorgosaurus libratus. A cette époque, le squelette avait été partiellement restauré, mais le membre antérieur était suffisamment remarquable pour mériter quelques commentaires.
Chez la majorité des théropodes (à l'exception du Compsognathus), la main possède trois doigts griffus. Chez le Gorgosaurus (Albertosaurus), Lambe remarqua deux doigts, assez petits, et le vestige d'un troisième. Ce membre antérieur très petit et cette main réduite constituent depuis un des caractères spécifiques des Tyrannosauridés, à propos duquel s'interrogent les spécialistes.




En 1970, Dale Russel révisa les grands théropodes de l'Ouest du Canada et constata que le spécimen décrit par Osborn sous le nom d'Albertosaurus Sarcophagus était à peu près identique à celui décrit par Osborn sous le nom de Gorgosaurus Libratus. Il rapptrta donc Gorgosaurus au genre Albertosaurus, en tant qu'Albertosaurus Libratus. Un autre squelette presque complet décrit en 1923 sous le nom de Gorgosaurus Sternbergi, fut également attribué à un jeune individu d'Albertosaurus Libratus. Gorgosaurus Sternbergi était moins grand, il présentait des mâchoires et un museau plus fin, et des orbites plus circulaires.

De plus, les sutures des os crâniens n'étaient pas aussi solides et la partie inférieure des pattes était plus allongée. L'ensemble de ces caractères pouvaient être lié au stade juvénile du spécimen. D'après ces pièces et d'autres restes fragmentaires réclotés au Canada, Russel put effectuer un retour en arrière, estimer la taille d'un bébé Albertosaurus, et constater des proportions plus fines et plus élancées chez les jeunes Tyrannosauridés. Albertosaurus Sarcophagus provient de couches géologiques plus récentes de l'ouest du Canada. Il n'est donc dans doute pas assimilable à l'Albertosaurus Libratus, mais pourrait en être un descendant.



© Barry Jennings

L'Albertosaurus était l'un des plus grands prédateurs de son époque. Il était plus agile que le Tyrannosaure et pouvait certainement atteindre la vitesse de 40km/h !Grâce à ses griffes il saisissait sa proie qui avait peu de chance d'échapper à ses puissantes mâchoires garnies de dents acérées. Ses dents étaient même recourbées vers l'intérieur de sa gueule, pour bien retenir la nourriture.