Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Bryophytes
Les bryophytes existent depuis le Dévonien. Comme toutes les plantes supérieures, elles ont des tissus différenciés suivant leurs fonctions. Les membranes cellulaires sont cellulosiques ou semi-cellulosiques. Dans l'alternance des génération gamétophyte-sporophyte, la première phase (sexuée) l'emporte sur la seconde (non sexuée) ; le sporophyte est réduit, il est dépendant du gamétophyte et il disparaît après la maturité des spores. Les plantes sont toujours de petite taille, avec une structure apparemment primitive.
Les bryophytes proviennent vraisemblablement d'algues vertes, dont elles se distinguent beaucoup par l'apparence, mais avec lesquelles existe une grande concordance du point de vue biochimique. Au cours de plus de trois cents millions d'années, elles n'ont guère évolué. Les représentants actuels vivent dans les localités et les zones géographiques les plus diverses, mais toujours en milieu humide. Aujourd'hui, comme dans leur passé géologique, elles ont largement concouru à l'accumulation de la masse organique dans les tourbières et à la précipitation du carbonate de calcium. Elles sont très fines et il, est exceptionnel de trouver des bryophytes fossiles.
On divise les Bryophytes en Hépatiques (deux classes), en Sphaignes (une classe) et en Mousses (deux classes, comportant une quinzaine d'ordres.
Le genre Riccia (Marchantiales, Ricciacées), est une Hépatique connue depuis le Tertiaire et il représente les hépathiques qui ont un gamétophyte en thalle ou feuillu, les feuilles n'ayant pas de nervure centrale.
Autre grand groupe de bryophytes, les Mousses sont géologiquement plus importantes que les Hépatiques. Leur gamétophyte est toujours feuillu, les feuilles ayant une nervure. On trouve les plus anciens représentants fossiles dans les sédiments du Dévonien. Au Carbonifère, en particulier dans un climat tempéré comme celui qui régnait par exemple en Sibérie, elles ont concouru dans une large mesure à la formation de couches de charbon et (tout comme aujourd'hui) elles ont joué un rôle important dans le développement des tourbières.
Quand elles poussent dans des eaux riches en calcium, les plantes extraient de l'eau le gaz carbonique. Elles transforment ainsi le carbonate soluble en bicarbonate non soluble qui précipite à la surface des plantes. Après la décomposition de la matière organique des plantes, il demeure à l'intérieur une cavité qui reproduit exactement leur forme. Les mousses, les hépatiques et d'autres plantes donnent ainsi naissance dans les eaux riches en calcium à des accumulations plus ou moins solidifiées de carbonate de calcium ou travertin.