Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Les chauves souris fossiles
Les Chiroptères , des Ancêtres inconnus

Anatomie et physiologie

La chauves-souris est un mammifère bien adapté au vol. Ses membres antérieurs (bras et mains) ont évolué en s'allongeant pour donner, grâce à la membrane qui les réunit (patagium) une sorte d'aile. Leur envergure varie selon les espèces de 10 à 170 cm et leur pouce est muni d'une griffe. Leur corps est généralement couvert de poils, leur denture est semblable à celle des insectivores avec quelques variantes chez les vampires par exemple où les incisives sont en forme de gouge.
Leur patagium réunit les membres antérieurs aux membres postérieurs dont les pattes griffues disposent de ligaments qui se bloquent dans leur gaine sous la traction du poids de l'animal et leur permet ainsi de rester suspendues la tête en bas sans effort. Certaines seulement ont une queue, mais toutes ont un appareil auditif extrêmement bien développé et adapté à la perception des ultrasons.

Connus actuellement par près de 1000 espèces, les chiroptères ou chauves souris sont plutot mal représentés comme fossiles, bien que pouvant être très abondants dans certains gisements (restes d'anciennes grottes par exemple) on retrouve la forme générale vers l'éocène supérieur. le bras a une ossature très spéciale. Un humérus très court et fort, un radius très allongé et un cubitus réduit et incomplet. Le carpe est caractérisé pas un élément distal appelé "os transverse" les métacarpes sont très allongés et portent chacun 3 phalanges fines et robustes et mobiles ainsi qu'une griffe. les membres postérieurs sont plus normal et possèdent 5 doigts presques égaux , mais le tarse possède une longue apophyse fixée au calcanéum, celle ci sert a soutenir le patagium. un fait important est la direction par ultrasons qui les caractérisent, ceci leur permet d'avoir une vie nocturne et cavernicole, cette biologie à certainement permis à ces espèces d'échaper à la concurence des oiseaux en grande partie diurnes.



Simmons & Geisler 1998 (Relationships of Eocene Bats)

On distinguera 2 grands groupes; les Megachiroptères (ayant un régime alimentaire a base de fruits, pollen , nectar..) Ceux ci ne possèdent pas de sonar. Et les micochiroptères ( régime insectivore)


Simmons & Geisler 1998 (Relationships of Eocene Bats)


Simmons & Geisler 1998 (Relationships of Eocene Bats)

Les Mégachiroptères sont très mal représentés comme fossiles, on les retrouvent a l'oligocène inférieur par une forme primitive l'Archaeopteropus ceux ci possèdent les caractères du groupe mais possèdent une queue plus longue et un 2eme doigt plus développé . dès le miocène on connaît des ancêtres des formes actuelles comme la Roussette.


Simmons & Geisler 1998 (Relationships of Eocene Bats)

Les Microchiroptères sont les plus nombreux de l'ordre et apparaissent apparemment vers l'éocène inférieur, généralement insectivores mais peuvent aussi exceptionnellement carnivores ou même frugivores, le crâne est renflé et généralement court les prémaxillaires sont réduits et même parfois absents, ils possèdent des incisives faibles et de fortes canines, les prémolaires sont simples et canninifomes, les molaires possèdent 4 sommets dont 2 externes. Pour le reste du squelette, la queue est allongée , le doigt 2 ne possède généralement pas de griffe, l'omoplate est très forte ainsi que le sternum . le groupe se divise en 4 familles, les Rhinolophoïdes (la plus ancienne connue ) Hipposideridés, Megadermatidés et Vespertilionides. On peut ranger dans les rhinolophoides la plus ancienne chauve souris connue, Icaronycteris de l'éocène inférieur d'Amérique du Nord présentant certains traits (dentaires entre autres) de Microchiroptères, certaines particularités la rapproche des Megachiroptères primitifs (griffe du 2eme doigt, crâne pus allongé et prémaxillaires normaux . Vers l'Eocène moyen on a quelques genres un eu aberrants quant à leur dentitions. Il sagit surtout de palaeochiropteryx et archaeonycteris d'Europe. Les premiers Rhinolophoides (Rhinolophidés, Hipposideridés et Megadermatidés) apparaissent vers la fin de l'éocène ou au début de l'Oligocène et sont assez voisins des formes actuelles, Les Vespertilionidés sont connus également depuis la même époque (oligocène inférieur) sous les formes Stehlinia, Revilliodia, et Tadarida, ce dernier genre n'est pas éteint.

NB : De nombreuses recherches sont réalisées aux USA, en Inde, (IRSNB) pour repérer des formes datant d'avant l'éocène inférieur, car comme cela peut paraître bizarre nous ne connaissons pas réellement l'évolution ni de spécimens de chiroptères (ou proto chiroptères) avant l'éocène inférieur. Même si certaines formes de chiroptères ont quelques caractères archaïques, on trouve déjà à cette époque des spécimen complètement formés et spécialisés, ressemblant aux spécimens actuels.

Photgraphies : Simmons & Geisler 1998 (Relationships of Eocene Bats)