Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Sauropterygiens
Ces reptiles sont connus de manière certaine pendant toute l'ère secondaire. Dans cette classe, ils représentent encore un ensemble ou la très grande majorité des formes menaient une vie aquatique, Les autres étant nettement amphibies. souvent rapprochés des Euryapsides, ils semble bien qu'ils se situent sur une voie évolutive tout a fait indépendante.


Squelette de Nothosaure du Trias

Malgré une construction de base semblable, les Sauropterygiens présentent dans leur aspect une nette diversification. Nous les répartirons ici en trois ordres : les Pachypleurosaures et Nothosaure triasiques et primitifs, plésiosaures surtout Jurassiques et crétaciques; divisés en 2 grande tendance évolutives.

La colonne vertébral a des "centras platycoeles" ou légèrement "amphycoeles". Si leur nombre dans le tronc varie assez peu, il n'en va pas de même dans les régions cervicale et caudale. En effet, le cou peut être long et parfois démesuré avec 75 vertèbres. Ou court avec un nombre réduit de vertèbres, il en va de même pour la queue le plus souvent raccourcie mais par contre très étendue chez les Pachypleurosaures.

Le crâne a une taille très variée, on peut le qualifier de normalement grand chez les Pachypleurosaures et Nothosaures. Par contre, chez les plésiosaures, on connaît des formes à tête très petite et d'autres ou elle dépasse.. 3 mètres. Chez les premières, ce trait est toujours associé à un allongement du cou qui se montre très court chez les autres...


Représentation d'un Pachypleurosaure


En vue supérieure, l'aspect triangulaire est souvent plus ou moins modifié par un léger pincement en avant, les bords latéraux ou par une convexité parfois assez nette de ceux ci, sous cet angle le crâne est percé de trois paires d'ouvertures principales de taille primitivement croissantes vers l'arrière et équidistantes; en avant la narine. au milieu l'orbite et a l'arrière la fenêtre temporale. ces deux dernières fenêtres peuvent fusionner et la narune a tendance a reculer lors de l'évolution.


Vue d'un crâne de plesiosaure

La région temporale des sauropterygiens est importante. d'après des observations faites chez Simosaurus (forme primitive du Trias moyen) il apparaît à certain que au contraire des Euryapsides, les Sauropterygiens dérivent de formes primitivement diapsides, dont la fosse temporale inférieure c'est ouverte vers la bas par rupture de sa limite primitive. Il subsiste en effet dans cette région une nette concavité dans le bord de la parois latérale. Celle ci disparaît dans les formes plus évoluées, et la fosse subsistante est donc en position supérieure, celle ci limitée par le postfrontal, le postorbitaire, le squamosal et le pariétal, sans anticipation du quadratojugal; ce dernier, petit et placé très bas ne touche pas le carré.

Il n'y a pas de supratemporal, le tabulaire est rejeté sur la face postérieure du crâne. fait intéressant, entre lui et le squamosal se trouve chez Simosaurus, une sorte de fissure située entre les mêmes os que la fente otique chez les labyrinthodontes. toutefois chez ces derniers c'est la face supérieure qui est encochée tandis que ici nous avont affaire à l'aboutissement supérieur d'une sorte de gouttière montant obliquement sur la face postérieure de la tête.


Crâne d'un Brachauchenius lucasi, une espece de plesiosaure a cou court appelé pliosaure

(Au Kansas, les plésiosaures à cous courts, ou 'pliosaures', sont assez rares, mais sont représentés par plusieurs excellents spécimens. Brachauchenius lucasi Williston (USNM 4989) est sans conteste le plus grands des pliosaures du Kansas . L'holotype fut trouvé dans la "Benton Formation" dans le compté d'Ottawa, Kansas, et fut décrit par Samuel Williston en 1903. Un second specimen (UNSM 2361) fut collecté dans la formation de Eagle Ford près d'Austin, Texas, et décrit par Williston en 1907. Un troisième spécimen (FHSM VP 321, montré ici) est plus complet et un peu mieux préservé. Il fut collecté par George Sternberg en Octobre 1950, dans la Greenhorn Limestone, au compté de Russel, Kansas. et peut être vu au Sternberg Museum à l'université d'état de Fort Hays. Ce crâne mesure à peu près cinq pieds (152 cm) de long à son milieu, et devait provenir d'une créature vraiment énorme)

Cette structure n'existe pas ailleurs au dela des Amphibiens reptiloides. La face inférieure du crâne montre qu'il n'y a pas de dents en dehors des maxillaires et prémaxillaires et que celles ci sont uniformément pointues, le palais va très loin en arrière chez les formes les e les fenêtres qui les séparent, ils peuvent aller jusque a les oblitérer complètement en ne laissant que les ouvertures choanales sur le palais.



Les membres se spécialisent de plus en plus pour la vie aquatique. Ils sont toujours pentadactyles mais peuvent présenter une nette hyperphalangie.( ici une nageoire de pliosaure)

Il n'y a jamais de vraie armure dermique; par contre les gastralias sont bien développés. Les nothosaures et pachypleurosaures du Trias peuvent encore se déplacer sur la terre ferme; le Zeugopode n'est pas beaucoup plus court que le stylopode et il n'y a pas ‘hyperphalangie. La taille totale est moyenne pour les premiers et petite pour les seconds..

Les plésiosaures representent une clade dérivée au sein de Sauropterygia Owen, 1860. Ce groupe contient une radiation triassique de formes amphibio-marines longtemps groupées dans un 'Nothosauria' paraphylétique mais considérées à présent comme des clades distinctes qui devinrent de moins en moins dépendantes de la terre ferme et plus dérivées en terme de locomotion paraxiale (càd qu'elle évoluèrent jusqu'au stade de vol sous-marin des plésiosaures). Glenn Storrs reconnait les 'nothosaures' les plus dérivés (Nothosaurus, Pistosaurus et autres formes proches) comme formant la clade Nothosauriformes avec les plesiosaures. Les formes basiques et non-nothosauriformes sont principalement Tethyennes dans leur distribution et la présence des pachypleurosaures - une clade de reptiles amphibies de petite taille en forme de lézards- ici aussi suggère que c'est le berceau des sauroptérygiens. Les pachypleurosaures ont traditionnellement été regardés comme des 'nothosaures' aussi mais on les considère de plus en plus comme un groupe extérieur aux sauroptérygiens. Quoiqu'il en soit, ce sont des membres primitifs du groupe qui inclut les plésiosaures.


Vue d'un plésiosaure très bien conservé

Les plésiosaures se sont tout à fait adaptés à la vie totalement aquatique . Dans le groupe à long cou et à petite tete (plésiosaures au sens strict) les membres diminuent vite de taille; il y a allongement par hyperphalangie de l'autopode, réduction très nette du zeugopode et raccourcissement aussi, mais moins poussé, du stylopode. Ces changements confèrent à l'extrémité un aspect de courte pagaie qui se déplacait surtout dans in plan horizontal.

On a pu démontrer que ces animaux pouvaient faire demi-tour sur place ou même marche arrière.

En rapport avec ces possibilités de mouvements très étendues des extrémités, les ceintures acquièrent certaines particularités remarquables surtout dans les éléments ventraux. ceux ci, coracoïde en avant et pubis en arrière, forment des plaques très étendues sur une bonne partie du tronc. certains genres ont cependant les ceintures fort réduites, par contre les pliosaures a grosse tête et cou court ne devaient pouvoir nager qu'en avant et tourne uniquement lors de la propulsion.


Dossier réalisé en collaboration avec Dinoland