Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Les Tératornithidés
Représentation d’A. magnificens en charognard.
Représentation d’A. magnificens en charognard.
http://www.encuentros.uma.es.

Classifications :
Aves
Ciconiiformes

Les Tératornithidés constituent une remarquable famille d’impressionnants oiseaux disparus qui vivaient en Amérique durant les ères Tertiaire et Quaternaire. Ils sont souvent considérés comme étant apparentés aux vautours du Nouveau Monde : les Cathartidés (condors, urubus, sarcoramphes …) mais leur position systématique est encore en cours de discussion. En effet, la forme du bec et divers éléments du squelettes rappellent les condors américains. Mais les Tératornithidés partagent beaucoup de points communs avec les Pelecaniformes et les cigognes.

Les Tératornithidés étaient des oiseaux gigantesques et ils devaient avoir un mode de vie similaire aux vautours actuels : ils devaient être des charognards opportunistes. Toutefois, avec leur bec crochu et pointu qui ressemble à celui d’un aigle, certains paléontologues ont émis l’hypothèse qu’ils pouvaient être aussi des prédateurs efficaces. Mais avec leur taille immense, ils n’auraient peut être pas été tous capables de voler. Les Tératornithidés vivaient dans un environnement type pampas ou steppes. Ce type d’habitat pose un problème, car il aurait été difficile pour ces oiseaux d’envergure de prendre leur envol.

La plus ancienne espèce des Tératornithidés est surtout la plus grande. Daté du Miocène supérieur (-8 à –5 MA), Argentavis magnificens (Campbell et Tonni, 1980) est le plus grand des oiseaux connus, et ces fossiles ont été découverts en Argentine. Il aurait eu une envergure comprise entre 7 et 7,5 mètres, et un poids proche de 70 kg. Il est connu par un crâne fragmentaire, un humérus incomplet, ainsi que divers os de l’aile.



Cliquez sur l'image pour m'agrandir
Reconstitution des animaux fossiles du Ranch La Brea.
http://geology.cwru.edu.

Teratornis merriami (Miller, 1909) est le plus commun et le mieux connu des Tératornithidés. Cette espèce est connue par des centaines d’ossements provenant de la célèbre formation du Ranch La Brea Tar Pits en Californie. Il avait une envergure variant de 3,5 à 3,8 mètres et devait peser environ 15 kg. Les doigts de ses ailes sont fusionnés comme chez les oiseaux modernes, mais ils ont la même adaptation que ceux du condor. Il a vécu principalement au Pléistocène mais il a disparu il y a environ 10 000 ans. T. merriami se nourrissait peut être de poissons. Il aurait rencontré les premiers hommes, et dans ce cas, il serait la plus grande espèce d’oiseau à avoir côtoyé les humains.

Un peu plus grand que T. merriami, Aiolornis incredibilis (Howard, 1952) a été découvert dans des dépôts du Pléistocène dans le Nevada et en Californie. Il est connu par peu de fossiles et il a d’abord été baptisé Teratornis incredibilis. Il aurait eu une envergure proche de 5,9 m.

Cathartornis gracilis (Miller, 1910) est lui aussi très peu connu. Il a été découvert au Ranch La Brea, et serait plus gracile et plus léger que T. merriami.



Sources :
Feduccia (1999): "New World Teratorns : A Third Group of Vultures " The Origin and Evolution of Birds, Second edition.

Réalisé en collaboration avec Sylvain