Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Les tortues

Les tortues sont des reptiles, qui se distinguent par une carapace composée de plaques osseuses et qui protège une grande partie du corps. Les espèces actuelles sont munies d'un bec corné, mais les toutes premières d'entre elles possédaient des dents. Nombreuses tortues actuelles peuvent rentrer leur tête et leurs membres à l'intérieur même de la carapace. Certaines ont une carapace dite molle, car celle-ci est, en fait, une peau très épaisse, et d'autres ont même de nombreux petits ossements implantés, nommés ostéodermes. Elles ont conquit de nombreux milieux, puisqu’on connaît les tortues marines et d’eau douce, ainsi que les tortues terrestres. De nos jours, elles représentent plus de 250 espèces. Ce sont des Anapsides, c’est à dire que leur crâne est marqué par l’absence de fosses temporales. La plus ancienne tortue connue actuellement date du Trias supérieur (-215 MA) et se nomme Proganochelys. Cette dernière possède déjà une carapace, mais elle avait aussi des dents insérées sur le palais.

Les tortues se divisent en deux grands groupes : les pleurodires, qui peuvent replier le cou sur le côté et dont les os du bassin sont attachés au plastron et à la carapace, et les cryptodires, dont le cou se rétracte verticalement, et dont les os du bassin sont libres. Les cryptodires incluent des tortues marines, d’eau douce et terrestres, et sont absents uniquement aux pôles. C’est dans ce groupe que se trouve Archelon ischyros, une tortue marine du Crétacé supérieur et qui vivait en Amérique du Nord. Ses plaques osseuses ne sont plus jointives et sont remplacées par un cuir épais, allégeant ainsi la masse de la carapace.


Copyright : www.uhaul.com
Un squelette d'Archelon.

Les meiolaniidés étaient des cryptodires terrestres, qui n’avaient rien à envier à certains dinosaures ! En effet, elles possédaient de grandes cornes sur le crâne et ne pouvaient, donc, pas rentrer leur tête. On pense que ces cornes servaient à la parade ou au combat, car elles vivaient sur des îles sans prédateurs. Elles avaient même une massue osseuse au bout de la queue. Les meiolaniidés disparurent seulement il y a 120 000 ans sur l’île de Lord Howe.


Copyright : www.amonline.net.au
Un impressionnant meiolaniidé : Meiolania

Les pleurodires sont des tortues d’eau douce, qui avaient une répartition globale au Crétacé, mais qui, aujourd’hui, vivent seulement dans l’hémisphère Sud. Les tortues ont survécu à la grande crise K/T, contrairement à de nombreux autres animaux comme les dinosaures et autres grands reptiles, et ont même été très peu affectées.

L’origine des tortues est encore débattue. Les paléontologues ont d’abord pensé qu’elles avaient un lien avec les placodontes, des reptiles marins apparentés aux plésiosaures, du groupe des sauropterygiens. En effet, la famille des placochelydés évoque les tortues grâce à leur carapace protectrice. Même si les tortues ne descendent pas des placodontes, ils auraient pu être très proches géographiquement et temporellement, et de plus, ils auraient eu un ancêtre commun. Les placodontes disparurent à la fin du Trias, tout comme les nothosaures.


Copyright : www.palaeos.com
Un Henodus, un placodonte du Trias.

D’autres scientifiques pensent que les tortues descendent du groupe des paréiasaures. Ces derniers étaient des parareptiles de l’ère Primaire, dont le corps était recouvert de cornes et de bosses. C’était des animaux principalement terrestres, dont les membres et les ceintures ressemblent aux tortues.


Copyright : www.scc.u-tokai.ac.jp
Un Scutosaurus, un paréiasaure.

Mais des études de phylogénies moléculaires auraient démontré que les tortues avaient un lien avec les lézards, les crocodiles et même les oiseaux, autrement dit, avec des reptiles évolués. Elles seraient, donc, apparentées aux diapsides, c’est à dire des reptiles à deux fosses temporales, comme les dinosaures et les crocodiles. Leurs fenêtres temporales se seraient fermées et elles seraient devenues les anapsides que nous connaissons.

Par Sylvain Demanie