Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Zoo Tycoon : Dinosaur Digs


Et voici pour commencer, l'écran de sélection !

Zoo Tycoon est un jeu de gestion. On nous confie carte blanche pour construire puis gérer son propre zoo. Mais à la base, il y avait seulement des animaux actuels. Mais maintenant c'est fini grâce à l'extansion pack "Dinosaur Digs" ! L'histoire débute grâce à un oeuf étrange qui a été découvert par des chercheurs. Ils le ramennent à un scientifique et là, l'oeuf éclot ! Et c'est grâce à cet oeuf que vous pourrez créer ensuite plein de dinosaures différents. De ce fait, vous vous remplirez les poches plein d'argent puisque vous serez le seul, l'unique et surtout le premier parc animalier à posséder des animaux qui, croyait-on, avaient disparu il y a plus de 65 millions d'années...


Elever un dinosaure depuis sa conception jusqu'à l'âge adulte en'est pas une mince affaire.

Bien sûr, vous devez vous en douter que dresser un Vélociraptor n'a rien à voir avec le dressage d'un babouin par exemple... Il faudra donc transformer l'enclos du dinosaure avec les mêmes conditions qu'il y avait à l'époque où il vivait, pour qu'il s'y sente bien ! Premièrement, il faut construire un enclos : sa taille dépend de l'animal que vous mettez dedans, par exemple un herrerasaurus n'aura pas besoin d'autant de place qu'un Tyrannosaurus. Ensuite, il faut aménager l'enclos comme le souhaîte l'animal. S'il veut plus d'eau, on doit lui donner plus d'eau, s'il veut plus de rochers, on doit lui mettre plus de rochers, etc...


Un groupe de Stégosaures, et dans leur enclos ; des oeufs !

Ca, ok, c'est bien ! Mais le problème, c'est qu'on voyait déja ça dans la première version sauf qu'au lieu d'avoir des Allosaurus, il y avait des lions. Et voici un point négatif pour ce jeu : Dinosaur Digs manque d'originalité par rapport au précédent volet. Car à part la vingtaine de nouveaux pensionnaires, les 6 scénarios qui leur sont consacrés et les quelques éléments de décors rajoutés (clôtures électrifiées, stands aux couleurs du jurassique...), il n'y a pas grand chose en plus. Par contre, quelque chose qui risquera d'être efficace et qui est nouveau, ce sont les hélicoptères qui pourront sauver un grand nombre de vos visiteurs au cas où un dinosaure s'échapperait de son enclos.


Les lambéosaures n'apprecient pas vraiment les lions et lionnes comme compagnons de célule...

Et voici pour commencer, l'écran de sélection !

Zoo Tycoon est un jeu de gestion. On nous confie carte blanche pour construire puis gérer son propre zoo. Mais à la base, il y avait seulement des animaux actuels. Mais maintenant c'est fini grâce à l'extansion pack "Dinosaur Digs" ! L'histoire débute grâce à un oeuf étrange qui a été découvert par des chercheurs. Ils le ramennent à un scientifique et là, l'oeuf éclot ! Et c'est grâce à cet oeuf que vous pourrez créer ensuite plein de dinosaures différents. De ce fait, vous vous remplirez les poches plein d'argent puisque vous serez le seul, l'unique et surtout le premier parc animalier à posséder des animaux qui, croyait-on, avaient disparu il y a plus de 65 millions d'années...


Elever un dinosaure depuis sa conception jusqu'à l'âge adulte en'est pas une mince affaire.

Bien sûr, vous devez vous en douter que dresser un Vélociraptor n'a rien à voir avec le dressage d'un babouin par exemple... Il faudra donc transformer l'enclos du dinosaure avec les mêmes conditions qu'il y avait à l'époque où il vivait, pour qu'il s'y sente bien ! Premièrement, il faut construire un enclos : sa taille dépend de l'animal que vous mettez dedans, par exemple un herrerasaurus n'aura pas besoin d'autant de place qu'un Tyrannosaurus. Ensuite, il faut aménager l'enclos comme le souhaîte l'animal. S'il veut plus d'eau, on doit lui donner plus d'eau, s'il veut plus de rochers, on doit lui mettre plus de rochers, etc...


Un groupe de Stégosaures, et dans leur enclos ; des oeufs !

Ca, ok, c'est bien ! Mais le problème, c'est qu'on voyait déja ça dans la première version sauf qu'au lieu d'avoir des Allosaurus, il y avait des lions. Et voici un point négatif pour ce jeu : Dinosaur Digs manque d'originalité par rapport au précédent volet. Car à part la vingtaine de nouveaux pensionnaires, les 6 scénarios qui leur sont consacrés et les quelques éléments de décors rajoutés (clôtures électrifiées, stands aux couleurs du jurassique...), il n'y a pas grand chose en plus. Par contre, quelque chose qui risquera d'être efficace et qui est nouveau, ce sont les hélicoptères qui pourront sauver un grand nombre de vos visiteurs au cas où un dinosaure s'échapperait de son enclos.


Les lambéosaures n'apprecient pas vraiment les lions et lionnes comme compagnons de célule...

En fait, le jeu est pareil : le paysage y ressemble beaucoup, les graphismes sont identiques, etc... Les graphismes sont donc toujours faits de bonne vieille 2D et les animations (des animaux et des visiteurs) ne sont pas vraiments détaillés, ce qui ets dommage. Même constat pour la bande-son qui se fait une nouvelle fois remarquer par sa discrétion. Pas de musique pendant la partie mais des cris de vos pensionnaires et des manifestations de joie ou d'étonnement du public venu les admirer.

En fait, le jeu est pareil : le paysage y ressemble beaucoup, les graphismes sont identiques, etc... Les graphismes sont donc toujours faits de bonne vieille 2D et les animations (des animaux et des visiteurs) ne sont pas vraiments détaillés, ce qui ets dommage. Même constat pour la bande-son qui se fait une nouvelle fois remarquer par sa discrétion. Pas de musique pendant la partie mais des cris de vos pensionnaires et des manifestations de joie ou d'étonnement du public venu les admirer.