Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Archaeopteryx
Classification :
Saurischien
Théropode
Avialae
Archaeopterygidé

Période :
Jurassique supérieur (-150 MA)

Souvent considéré comme étant le chaînon manquant entre les dinosaures et les oiseaux, l'Archæoptéryx est surtout le plus ancien des oiseaux connus. C'est dans une carrière de calcaire de Solnhofen, en Bavière, qu'une plume fossile, remarquablement bien conservée, fût découverte en 1860. Un an plus tard, un squelette sans crâne, mais présentant des traces de plumes, fût décrit par Hermann Von Meyer, qui le baptisa Archæoptéryx ou « aile ancienne ». D’autres spécimens mieux conservés seront récoltés plus tard. Un fossile d’Archæoptéryx a même été d’abord identifié comme provenant du genre Compsognathus, avant d’être reconnu en 1973 par Peter Wellnhofer.
Même s’il a été très souvent utilisé comme une preuve irréfutable en faveur de l'évolution des espèces, l'Archæoptéryx n'est certainement pas à proprement parler l'ancêtre véritable des oiseaux.

Archaeopteryx
Voici le spécimen d'Archæoptéryx découvert en 1877.
Copyright : www.nisuma.com

L’Archæoptéryx, contrairement aux oiseaux plus récents, portait des petites dents recourbées et pointues. Ses longs bras emplumés se terminaient par trois doigts griffus et sa queue comportait 23 vertèbres. L’hallux (le premier orteil) était dirigé vers l’arrière, lui permettant de s’agripper aux branches. Il avait un cou allongé, ses orbites étaient grandes, et les plumes étaient asymétriques, à l’instar des oiseaux actuels. Il possédait aussi une fourchette, au niveau de la ceinture scapulaire, qui serait issue des clavicules des théropodes plus primitifs. Le bréchet, élément indispensable pour les muscles nécessaires au vol, était très réduit chez l'Archæoptéryx. Il devait donc voler lentement sur de courtes distances.
On ne connaît pas bien le mode de vie de l’Archæoptéryx. Sa puissance musculaire était nettement plus faible que celle de nos oiseaux actuels. Les paléontologues se sont divisés sur la question de son envol : était-il capable de s’envoler à partir du sol en courant ou devait-il au préalable grimper sur un arbre ? On pencherait actuellement plutôt vers la deuxième solution, car ses muscles thoraciques étaient insuffisamment développés, et ses griffes ressortant des ailes devaient l’aider à s’agripper lors de son escalade. En 2004, on a en revanche établi que son cerveau était plus volumineux que celui de la plupart des dinosaures, ce qui rend probable son aptitude à voler correctement. On suppose qu’il vivait près des côtes (d’après la formation du calcaire de Solnhofen) et qu’il se nourrissait d’insectes, de carcasses, de poissons ou de vers.

Daté du Kimméridgien, soit d’environ 150 millions d’années, Archæoptéryx ne mesurait que 60 cm de long. Deux espèces d’Archæoptéryx ont été décrites :
A. lithographica, par Von Meyer en 1861
A. bavarica, par Wellnhofer en 1993.
Ils proviennent tous de la Bavière (au sud de l’Allemagne), conservés dans le calcaire de Solnhofen. La particularité de ce matériau est qu’il s’est formé dans un ancien lagon, sa composition ayant permis de protéger les moindres détails des êtres vivants qui s’y sont égarés lors de l’ère Mésozoïque. Des squelettes d’Archæoptéryx sont exposés au Natural History Museum de Londres et au Humboldt Museum de Berlin.

Rerconstitution d'un Archaeopteryx...
Une représentation d’Archæoptéryx.

Par Dinoland et Sylvain