Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Les Crustacés
Les crustacés forment une étrange classe d'arthropodes. Ils possèdent deux paires d'antennes, le dernier anneau de l'abdomen (le telson) se prolonge par des cerques qui servent d’appendices et leur respiration est branchiale. La céphalisation est variable et peut avoir cinq ou six segments. La carapace est formée de chitine imprégnée de calcaire. Les nauplius sont les premières formes larvaires des crustacés et vivent en haute mer. Ils sont alors non-segmentés et possèdent les trois premières paires d’appendices. Par contre, ils n’ont pas d’yeux latéraux, mais la vision est assurée par un oeil médian. Le protozoé, le stade suivant, se remarque par un début de segmentation abdominale et par la présence de yeux fixes. Puis vient le stade du zoé, une autre forme larvaire, qui possède sept ou huit paires antérieures d’appendices qui apparaissent à chaque mue et dont les yeux se développent. Enfin au stade mysis, apparaissent les appendices antérieurs, les pattes masticatrices (dont la fonction étant auparavant natatoires) et les antennes.
Des fossiles bien conservés, provenant de la Burgess Pass, ont indiqué que les caractères spéciaux aux crustacés se sont manifestés au moins dès le Cambrien. Parmi eux, Marella, un petit arthropode pélagique qui possède deux paires d’antennes, un telson court, deux paires de grandes pointes céphaliques et 24 segments.


Un fossile de Marella
Copyright : www.cbc.ca/

Les crustacés se divisent en plusieurs familles.

Les entomostracés
Ce sont des crustacés qui n’ont pas de nombre fixe de segments thoraciques.
- Les Phyllopodes sont nettement plus abondants dans les eaux douces que dans la mer. Ils semblent compter parmi les plus anciennes formes. On compte parmi eux les anostracés, qui sont dépourvus de carapace et de céphalisation. Chez le mâle, l’antenne se transforme en une forte trompe préhensible développant en avant un processus frontal. Opabinia pourrait être un anostracé car son céphalon est petit et il possède 16 segments thoraciques, un telson, des yeux pédonculés et une trompe frontale. Mais il possède des appendices qui le rapprochent des trilobites.


Fossile d'Opabinia
Copyright : www.trilobites.info

Des fossiles d’anostracés sont bien connus à partir du Dévonien : Lépidocaris du dévonien moyen de Rhynie, en Écosse, ou Branchipodite, un genre lagunaire de l’Oligocène intérieur de l’île de Wight.
Connus du Géorgien d’Amérique du Nord avec Protocaris, les notostracés sont aussi des Phyllopodes qui ont des yeux rapprochés et leur carapace dorsale ressemble à un bouclier plié. Quant aux conchostracés, connus peut être à partir du Cambrien inférieur, leur carapace est enveloppante et bivalve.
- Les Ostracodes sont des fossiles assez répandus. Leurs petites carapaces bivalves ne montrent aucune trace de segmentation. Les cythéridés possèdent de nombreuses dents cardinales.
- Les Cirripèdes sont des crustacés ayant acquis des différenciations spéciales. Les formes fossiles sont connus par exemple par Eobalanus de l’ordovicien supérieur.

Les Malacostracés
Ce sont des crustacés dont le nombre de segments abdominaux et thoraciques se limite à 14.
- Les Archaeostracés sont les premiers malacostracés et ont une carapace bivalve. Burgessia en était peut être un. Provenant de Burgess Pass, ce fossile du Cambrien avait une grande carapace subcirculaire et un telson articulé. Les fossiles du Silurien, comme Ceratiocaris, sont souvent rapportés aux archaeostracés. Nahecaris, du dévonien inférieur de Bundenbach, est assez bien connu, et ses caractéristiques sont typiques aux archaeostracés.


Burgessia
Copyright : www.ggwinter.de

- Les Anapsidés n’ont pas de carapaces, mais néanmoins, des caractéristiques primitifs sont conservées. Palaeocaris du Famennien (Dévonien supérieur), est le plus vieux anapsidé connu. Alors qu’ils étaient marins, les anapsidés se sont répandus dans les eaux douces à partir du Namurien.
- Les Péracaridés se remarquent par un rostre court. Les « puces de mer » ou amphipodes, tel Palaeogrammarus de l’ambre oligocène de Samland, ont subi un aplatissement latéral. Les isopodes ressemblaient aux amphipodes, mais ils sont aplatis dorso-ventralement et dépourvus d’une véritable carapace. Ils sont représentés de nos jours par les cloportes.
- Les Décapodes ont une forte carapace soudant tous les segments thoraciques et possèdent une maxille. Formant la majorité des arthropodes marins, ils sont connus à partir du Trias. Les pénéidés nageurs comme les crevettes apparaissent au Lias. Les palinuridés, marcheurs sur le fond de la mer, sont connus depuis le Trias et se remarquent par un long abdomen. Ils semblent être proches des écrevisses et des homards.

 
Fossile d'un crevette de Solnhofen
Copyright : scarlet.be

Eryon possède un abdomen moins long que la carapace et annonce les crabes. Ces derniers sont apparus au Bathonien.
- Les Stomatopodes, sont surtout représentés par les larves fossiles connues dans le Portlandien du Solnhofen et dans le Cénomanien du Liban.

Par Sylvain