Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Les diatomées
Apparues au cours de l'ère secondaire (Jurassique et crétacé) les diatomées présentent l'originalité d'être enfermées dans une coque siliceuse appelée "frustule". L'accumulation de ces frustules au fil des temps (en eau douce ou en eau de mer) est a l'origine de roches sédimentaires, les diatomées sont une unique cellule pourvue comme toute cellule végétale de chloroplastes au sein desquels se déroule la photosynthèse. Ces échanges s'effectuent par une structure complexe qui la traverse.


Diatomées d'eau douce du genre pinnularia (62 microns)

La cellule qui constitue une Diatomée a reçu le nom de frustule; elle est en tout semblable pour la composition aux cellules ordinaires. Elle comprend un nucléus, un nucléole, un protoplasme finement granuleux, un liquide intracellulaire, un endochrome et quelques globules très. Mais ces Algues microscopiques se distinguent surtout de toutes les autres Algues unicellulaires par une enveloppe de cellulose imprégnée de silice pure et formée de deux pièces ou valves, s'emboîtant à frottement comme une boîte et son couvercle, au moyen de deux anneaux qui forment les bords et qui ont reçu le nom de zones. Cette enveloppe silicifiée est sécrétée par la membrane cellulaire de l'utricule primordiale. Après leur formation, les valves ne sont pas susceptibles d'accroissement, elles peuvent affecter les formes les plus diverses. Suivant les genres ou les espèces, elles sont circulaires, elliptiques, ovoïdes, carrées, quadrangulaires on triangulaires, polygonales régulières et même irrégulières, linéaires, cunéiformes, lunulées ou naviculées. Les valves sont fréquemment munies d'appendices : poils, dents, cornes ou processus divers; leur surface est ornée de stries souvent très fines et très serrées, de côtes, de ponctuations ou d'alvéoles. Tous ces ornements affectent généralement des dispositions régulières ou symétriques et très élégantes, elle peuvent prendre aussi de jolies couleurs..

La diversité des diatomées est remarquable (plusieurs milliers d'espèces dans les eaux douces). Cette propriété est d'ailleurs utilisée pour indiquer la qualité des cours d'eau : les diatomées constituent un excellent bioindicateur

C'est le plus grand groupe d'algues du phylum des chrysophycées. Les diatomées sont unicellulaires mais peuvent apparaître sous forme de colonies ramifiées ou rameuses. Leurs cloisons cellulaires consistent en deux valves presque identiques, qui s'imbriquent l'une dans l'autre comme le fond et le couvercle d'une boîte. Les cloisons contiennent de la cellulose, mais elles sont principalement composées de silice, qui leur donne une certaine rigidité et produit également des dessins en relief qui servent souvent de caractères distinctifs. Le cytoplasme contient le pigment vert appelé chlorophylle, mais d'autres pigments particulièrement le xantophylle jaunâtre donnent aux organismes une apparence brun doré.


Diatomée d'eau saumâtre du genre Navicula (41 microns)

Les Diatomées sont des êtres unicellulaires mais peuvent apparaître sous forme de colonies ramifiées ou rameuses. Leurs cloisons cellulaires consistent en deux valves presque identiques, qui s'imbriquent l'une dans l'autre comme le fond et le couvercle d'une boîte.
La reproduction se fait généralement par division cellulaire. Les cloisons cellulaires se séparent et chaque moitié sécrète une enveloppe légèrement plus petite qui s'imbrique dans l'ancienne enveloppe. Les divisions cellulaires successives ont pour résultat de former des cellules sœurs de plus en plus petites jusqu'à ce que la taille minimale soit atteinte.

Les chromatophores ou endochrome ont une teinte qui varie du jaune clair au brun foncé; ils remplissent les mêmes fonctions que la chlorophylle dans les plantes supérieures. Leur coloration est due à la diatomine, qui est un composé de phycaxanthine et de chlorophylle, dans des proportions qui varient d'une espèce à l'autre, ce qui explique les différences que l'on observe dans la teinte de la matière colorante. Les chromatophores se présentent sous deux formes : en lames, au nombre d'une ou de deux dans un frustule, ou en granules dont le nombre n'est pas fixe. La disposition des chromatophores est toujours la même dans un genre et souvent dans plusieurs genres formant une tribu, elle est en rapport constant avec la forme des valves. On n'observe de changement passager dans les chromatophores qu'au moment de la division de la cellule ou du rajeunissement du frustule.

 
Vue valvaire d'une diatomée Petrodyction d'eau saumâtre (38 microns)

Périodiquement, la reproduction sexuelle par la fécondation produit des cellules (auxospores) qui ont la taille d'origine de l'organisme.

 
Diatomée du genre Bidulphia (42 microns)

Il existe environ 100 000 espèces de diatomées répertoriées, mais il en existerait près d'un million. Elles sont répandues dans tous les milieux aquatiques ou même seulement humides, principalement dans des mares d'eau douce, saumâtre ou sur les couches de surface des océans, où elles constituent la composante majeure du plancton, dont dépend la vie marine. Les restes fossiles des enveloppes des diatomées s'appellent diatomite. cette roche sédimentaire très légère comportant souvent des feuilles d'arbres fossile très bien conservées était utilisée comme "charge" pour les médicaments (produit neutre mélangé au produit actif servant a augmenter le volume d'une pilule par exemple) On en mettait aussi dans la nitroglycérine pour en faire de la dynamite (utilisée comme stabilisateur).

 
Diatomée d'eau saumâtre Diploneis bombus (68 microns)

Classification : selon le système de classification utilisé, les diatomées forment soit la classe des
Bacillariophyceae du phylum Chrysophyta, soit le phylum séparé Bacillariophyta.

Observer des diatomées au microscope.

Il est très possible avec un microscope de base d'observer des diatomées vivantes, un utilisera un bon objectif (40 ou 60 fois) ou encore un 100x a immersion. quelques lames et lamelles serviront de support aux unicellulaires.

 
Diatomée du genre Lithodesmium (46 microns)

 
Diatomée inderterminée

un éclairage sur fond noir peu faire ressortir les détails des frustules mais cela n'est pas obligatoire, un petit flacon de formol, quelques tubes , un compte gouttes, une pince ou aiguille, on peu trouver les diatomées dans le revêtement brun se trouvant sur des cailloux immergés, il suffira de gratter un pe ces algues et de les mettre dans un récipient.(les éléments lourds tombent au fond et les diatomées légères restent à la surface) on ajoutera 1/20 du volume de formol (pour les fixer et les tuer) il suffira de les écumer (ou de les récupérer au compte goûte) et de les poser sur une lame et d'y poser une lamelle.

 
Diatomée marine Triceratium antediluvianum (75 microns)

 
Diatomées Pleurosigma (largeur 27 microns)

 
Diatomée inderterminée

Observer des diatomées, et éventuellement les photographier, aprés avoir réalisé un petit montage permettant d'adapter un appareil photo sur le microscope procure certes un plaisir d'ordre esthétique ou la simple satisfaction de la curiosité, l'idéal est de pouvoir donner un nom aux nombreuses espèces de diatomées observées. des ouvrages spécialisés peuvent faciliter l'identification.

Liens externes :

Site sur la microscopie amateur et identifications de diatomées...
http://perso.orange.fr/dominique.voisin/index.htm

Comment "attraper" des diatomées et son guide d'identification.
Ici ou ici

Photographies ; Dinoland
© Gigadino