Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
L'intelligence des dinosaures

Tout au début de leurs découvertes, on pensait que les dinosaures étaient bêtes, et méchant (certains scientifiques ont mêmes avancés qu’ils ont disparu à cause de leur stupidité) ! Mais après
quelques dizaines d’années on a compris qu’il n’étaient pas vraiment bêtes : au contraire ! Il semblerait même que certain aurait étaient très intelligent comme les Dromaeosauridae. Mais d’autres dinosaures comme les Stégosaures avaient un cerveau aussi gros qu’une noix ! Donc leur vitesse de réaction était plus réduite que d’autres.

Etant donné le mode de vie des dinosaures, il n’est vraiment pas bizarre que les herbivores soient les moins intelligents. Contrairement aux carnivores, ils n’avaient pas besoin de chasser, ou de faire des embuscades pour se nourrir, de faire des tactiques pour encercler les herbivores. La vie des herbivores consistait à manger et à digérer et à dormir ! Donc pas besoin d’une très grande intelligence…

Par contre, les petits chasseurs comme Vélociraptors survivaient grâce à leur expérience en matière de chasse. L’intelligence était indispensable à leur survie sinon peu de chances que l’espèce survive longtemps à cause de la concurrence.
Bien que la taille de leur cerveau soit largement inférieure à celle des humains, le rapport entre leur cerveau et leur taille du corps tombe exactement dans la courbe des reptiles de grandes tailles.

« Le quotient d’encéphalisation (Q.E.), qui est le rapport entre le cerveau réel et le cerveau prévu pour un reptile de même poids (1 étant la norme), est cependant différent selon les dinosaures, les carnivores ayant un Q.E. de 5 pour certains (donc un cerveau plus gros que prévu pour un reptile moyen de même poids) contre 0,20 pour d’autres herbivores. La classification correspondant aux déductions sur la rapidité, l’agilité et la complexité du comportement dans l’alimentation (ou dans les efforts pour éviter d’être soi-même avalé). »
A déclaré un paléontologue dans une des grandes réunion organisé au Etats-Unis en 2002.

Mais la taille du cerveau est-elle un élément fiable de comparaison pour ce qui est de l’intelligence ? Rien n’est moins sûr, chez les humains son volume varie de 900 cm3 à 2500 cm3 et de nombreux génies atteignaient difficilement les 1000 cm3. Cependant un écart très important entre espèces peut-être raisonnablement considérées comme un bon indicateur.

La réputation de gros patauds stupides qu’ont encore les dinosaures est injustifiée. Si certains étaient assez lents, d’autres en par contre se sont révélés tout aussi éveillés que beaucoup de mammifères d’aujourd’hui. Donc les scientifiques pensent que beaucoup des dinosaures étaient à sang chauds.

Les Sauropodes : un débat sensible

Si la plus part des sauropodes avaient un cerveau assez petit, comment faisaient-ils pour contrôler tous leur corps?
Certains paléontologues ont avancés qu'ils avaient un centre nerveux au bout du bassin qui pouvait contrôlé le reste du corps !

Par Nicolas