Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Introduction

Introduction


Les dinosaures appartiennent à un grand groupe de reptiles, les Archosaures, qui ne comprennent aujourd'hui que les Crocodiliens (on y rajoute maintenant les oiseaux). Les Archosaures comprennent au secondaire les dinosaures, les ptérosaures et les crocodiles. Ils se distinguent des autres reptiles par une fenêtre «anteorbitaire», ouverture dans les os du museau en avant de l'orbite, caractère qui s'est refermé au cours de l'evolution.
Les plus anciens archosaures connus proviennent des couches du permien, il y a 250 millions d'années avec des animaux tels que Postosuchus (un carnivore de 6 mètres de long - il apparu plutôt vers la fin du Trias), Proterosuchus (forme aquatique, carnivore), Desmatoshus un herbivore cuirassé), Euparkeria (un petit carnivore de 50 cm de long) et Erythrosuchus( 500 kg et une tête mesurant 1 mètre). Tous ces animaux appartiennent à un groupe très diversifié d'animaux (à partir du Trias), les Thécodontes. Ils comprennent des formes très variées, avec des adaptations à la vie terrestre ou aqutique, carnivores, piscivores ou herbivores. C'est dans ces formes qu'il faut chercher les ancetres des dinosaures, ptérosaures et crocodiliens.
La classification des Thécodontes pose problème, mais l'étude de l'articulation entre la jambe et le pied à permit de mettre en avant un groupe de Thécodonte, les Lagosuchidés qui sont des Thécodontes à la locomotion alternativement bipède ou quadrupède.

Marasuchus, un bon candidat

Les lagosuchidés, très proches parents des dinosaures, remontent à la fin du Trias moyen. C'est donc au moins à cette époque, il y a 235 Ma, qu'il faut chercher l'origine des dinosaures. Marasuchus (anciennement Lagosuchus), le mieux connu des lagosuchidés, était un carnivore gracile d'environ 1,3 mètre, qui chassait probablement des animaux rapides comme des cynodontes, des procolophonidés, peut-être aussi des vers, des larves et des insectes. On n'a pas de crâne complet, mais le squelette montre de nombreuses caractéristiques dinosauriennes, telles que le cou en S, des bras deux fois moins longs que les jambes et l'amorce d'une cavité articulaire sur le côté du bassin. Tout cela indique clairement une posture bipède. Marusuchus courait sur ses membres postérieurs, en utilisant sa longue queue comme un balancier. Ses mains servaient peut-être à saisir ses proies et à porter la nourriture à sa bouche.

Les premiers dinosaures

On a longtemps débattu au sujet des plus anciens restes de dinosaures. La définition même du groupe était problématique, et, jusque vers les années 80, la plupart des paléontologues pensaient que les dinosaures étaient un assemblage hétéroclite de grands reptiles issus d'au moins trois ancêtres distincts. On croyait aussi que les dinosaures étaient apparus au Trias supérieur, sur la foi d'empreintes et de squelettes qui se sont par la suite révélés provenir de prolacertiformes, de rauisuchiens ou d'autres groupes non dinosauriens. On a également reconnu que d'autres empreintes, retrouvées dans le Trias inférieur et moyen dans diverses régions, et qui présentaient la forme caractéristique à trois doigts (les doigts 1 et 5 sont absents ou atrophiés chez les dinosaures), avaient été faussement attribuées à des dinosaures.
Les plus anciens vrais dinosaures connus datent du Carnien, au début du Trias supérieur (de -230 à -225 Ma). Les plus beaux spécimens proviennent de la formation d'Ischigualasto, en Argentine. Eoraptor et Herrerasaurus, les dinosaures d'Ischigualasto, sont assez bien connus grâce à des spécimens presque complets. Ils montrent également qu'à cette époque les dinosaures n'étaient qu'un élément mineur de la faune. On connaît également des dinosaures dans le Carnien d'Amérique du Nord, où des formes comme Coelophysis ont été découvertes vers le sommet de cet étage. Ils sont bien plus abondants au Norien (de - 225 à - 205 Ma).
C'est au Norien que se développent d'autres groupes de dinosaures, dont certains, comme le prosauropode herbivore d'Europe centrale Plateosaurus, croissent en taille et en nombre. Les plus grands prosauropodes de la fin du Trias atteignaient 5 à 10 mètres de long.

Des dinosaures oportunistes ?

Les dinosaures se sont-ils imposés en provoquant l'extinction des autres reptiles ou ont-ils simplement eu de la chance? Il y a deux manières d'expliquer la multiplication des dinosaures au Trias supérieur. Soit ils ont bénéficié d'un vide laissé par l'extinction massive des autres reptiles, soit ils se sont imposés après une longue période de concurrence.
Pendant longtemps, diverses raisons ont amené la plupart des paléontologues à privilégier l'hypothèse de la concurrence victorieuse. On imaginait les ancêtres des dinosaures comme des animaux dotés de caractéristiques évoluées susceptible de leur conférer des avantages décisifs par rapport aux espèces concurrentes : démarche bipède, sang chaud, voire, selon les auteurs, sang froid. Cela laissait supposer qu'après une longue période de compétition avec les autres reptiles ils avaient fini par s'imposer.
Le Docteur M.J. Benton a mis en évidence plusieurs indices en faveur de l'hypothèse selon laquelle les dinosaures ont profité d'une extinction massive de leurs concurrents.

1) L'étude des fossiles contredit l'hypothèse de la concurrence victorieuse. Les dinosaures apparaissent en effet au milieu du Carnien (-228 Ma), ou avant, et ne représentent pas plus de 5 % des individus jusqu'à la fin du Carnien (-225 Ma), où un phénomène d'extinction massive entraîna la disparition de diverses familles d'archosaures primitifs, de reptiles mammaliens et des rhynchosaures. Les extinctions décisives furent celles des herbivores dominants, les dicynodontes, les cynodontes herbivores et les rhynchosaures. les dinosaures se sont multipliés au Norien (de -225 à -205 Ma), et toutes les lignées importantes apparurent à cette époque. Au Norien, les dinosaures représentent 50 à 90 % des individus de leur éco-système. Les dinosaures se diversifièrent à nouveau au jurassique inférieur, après une nouvelle extinction massive qui, à la fin du Trias, toucha ce qu'il restait d'archosaures primitifs et d'autres groupes.

2) La prétendue supériorité physiologique des dinosaures est loin d'être prouvée. Nombre d'autres archosaures, notamment les aetosaures et certains crocodilomorphes, étaient bipèdes, ce qui ne les a pas empêchés de disparaître. Quant à savoir si les dinosaures avaient le sang chaud ou froid, ce n'est guère possible.

3) D'autres espèces ont sans doute disparu à fin du Carnien. À cette époque, la flore à Dicroidium de l'hémisphère Sud cède la place à une flore de conifères. La faune et la flore des mers, et en particulier des récifs, change. Dans de nombreuses parties du monde, on passe d'un climat caractérisé par des fortes pluies à un climat aride. Ces changements sont peut-être à l'origine de l'extinction des tétrapodes herbivores dominants.

4)
L'idée selon laquelle la simple concurrence entre les espèces a des conséquences majeures sur l'évolution est probablement simplificatrice. Si on observe en effet une concurrence entre les espèces, on ne peut en déduire qu'il se produit une concurrence de même ordre entre les ordres ou les familles animales. On l'a souvent supposé, mais sans véritable preuve. Les travaux récents sur les dinosaures ont permis de préciser les caractéristiques des plus anciens d'entre eux. Il est manifeste que tous les dinosauriens sont issus d'un ancêtre commun, sans doute un petit prédateur bipède, peut-être d'Amérique du Sud (voir plus haut). Il est indéniable que les dinosaures exercèrent sur le règne animal une hégémonie exceptionnelle, mais, comme leurs successeurs les mammifères, peut-être durent-ils ce succès avant tout au hasard.

Introduction faite par Dinoland, qui travaille pour l'Institut des sciences naturelles de Belgique.