Bienvenue sur Gigadino !
Forum                             T'chat                             Livre D'or                             Me contacter
 

     Paléontologie
   

     Littérature
  Documentaires :

Romans :
- Jurassic Park

Bandes desinnées
- Jurassic Park ; la BD du film
 
 
      Films & DVD
 

- Jurassic Park
- Le Monde Perdu
- Jurassic Park III
- Dinosaure
- S
ur la Terre des Dinosaures
- L'incroyable aventure de Big Al
- Prehistoric Park

Coffrets et objets dérivés

- Jurassic park - Trilogie Ultimate Collection

 
 
     Jeux videos
  Super Nes :
- Jurassic Park

Game Cube :
- StarFox Adventure
- Turok Evolution

Xbox :
- Dino Crisis 3
- Jurassic Park : Opération Genesis
Turok Evolution

GBA :
- Jurassic Park III : Dino Attack

Ordinateur :
- Zoo Tycoon : Dinosaur Digs
- Turok Evolution
- Jurassic Park : Opération Genesis
 

Extra
   
Globules, vaisseaux et cellules du Tyrannosaure

Dans la formation Hell Creek, un Tyrannosaure a été ( il n'y a pas longtemps ) découvert, à l'ouesr des USA, dans les montagnes rocheuses... Pour le moment rien d'extraordinaire, mais la particularité de cette trouvaille est le fait que des tissus mous et bien conservés : un véritable rêve pour la paléontologie que l'on croyait impossible !
Ce spécimen se trouvé dans un morceau de calcaire qui, par la compression des sédiments à l'endroit d'un ancien estuaire s'est formé. L'ensemble de cette découverte et en bonne état malgrès quelques os déformés ou écrasés... Son femur mesurait 1 m 05 et il devait être un jeune individu. Il devait avoir dans les 18 ans au moment où il est mort.

Des échantillons osseux (cortical et interne) ont été soumis à un traitement de démineralisation, puis une fois sept jours passés les paléontologue ont remarqué ce qu'alors jusqu'aujourd'hui on croyait impossible : du tissus flexible qui est constitué d'une matrice transparente où se trouvaient quelques fragments de vaisseaux. Ce tissus vasculaire résistait aux étirements et relâchements, ce qui signifie donc que des tissus et vaisseaux sanguins de plus de 65 millions d'années avaient toujours survécu ! Quand l'os a été démineralisé, des canaux ramifiés et parallèles qui devraient correspondre aux canaux de Volkmann (où sont d'ordinair logés les nerfs ainsi que les vaisseaux sanguins) ont été mis en évidence... Les scientifiques ont refais cette expérience pour but de confirmer la nature de ces vessaux. Cette expérience consiste à déminéraliser les vaisseaux suivie d'une digestion enzymatique) avec un morceau d'os venant d'une autruche. Dans les deux cas, les vaisseaux sont de même diamètre et ont la même texture. Autre point important à faire remarquer : on a observé au microscope électronique que ces vaisseaux sont indiscernables de ceux de l'autruche, notamment au niveau des stries de la surface. Ces similitudes indiques une origine commune.

Tout ceci est déja magnifique, mais ce n'est pas tout ! Des vaisseaux dinosrauriens contenaient des corpuscules rouges / brunes. En comparant ceci avec du sang d'Autruche, ls cientifiques ont montré qu'il sagissait en fait de globules rouges, et parmis cela, certains contenaient leur noyaux. D'autres corpuscules allongés ont été isolés de la matrice fibrillaire après la déminéralisation. Tout ceci est hérissé de plusieurs prolongements à leurs surfaces et ils sont "indentiques" aux "ostéocytes" qu'on peut observer dans les os des autruches, confirmant l'identification. On peut distinguer à l'intérieur de ces cellules quelque chose qui ressemble à un noyau... Mais cela ne va pas dire que nous avons de l'ADN de dinosaure car la molécule n'a certainement pas résisté. Parfois, les enregistrements fossiles sont d'une incroyable qualité (comme les tissus embryonnaires et musculaires, les cheveux, etc...) ont parcourus les âges à l'abri. Mais jamais un cas pour des tissues mous et flexibles avantcette découverte ! Cette conservation des tissus est (peut être) due à la grande densification de l'os où elle se trouvait dans une conformation très résistante à la dégradation. Grâce à ces méthodes les paléontologue ont isolé des vaisseaux transparents de deux autres tyrannosaures. Dans les restes de dinosaures, des petits graments de protéines comporant encore un pouvoir antigénique ont été isolés.


Copyright des images : Science / M. Schweitzer et magazine "Pour la science", dossier Juillet / Septembre 2005


N°1 : Les tissus déminéralisés prélevés dans la cavité psseuse du fémur d'un Tyrannosaure ont conservé leur élasticité. Sur la première image, une flèche nous montre un étirement. La deuxième image montre la déshydratation. Après cette étape passée, l'os déminéralisé conserve les mêmes structurs et les mêmes caractéristiques fonctionnelles. Les flèches nous montrent des régions fibreuses.

N°2 : Sur la première image, ce sont des vaisseaux sanguins isolés des tissus mous d'un Tyrannosaure après déminéralisation. Sur la deuxième image, on distingue des cellules osseuses, des ostéocytes. Et sur la troisième image, le même type de cellules conservé dans l'os d'un hadrosaure.

N°3 : Pour ce qui est de l'image en haut à gauche et de l'image en haut à droite, on aperçoit la matrice osseuse transparente et flexible entourant des vaisseaux sanguins... Sur l'image en bas à gauche, c'est un vaisseau qui contient de petits cropuscules ovoïdes et dotés d'un noyau opaque. Et enfin, sur l'image en bas à droite, ce sont des globules rouges d'Autruche. On peut voir clairement que les globules rouges d'Autruche ont un noyau, contrairement aux mammifères.


Blibliographie :
Magazine "Pour la science", dossier Juillet / Septembre 2005